Site internet Haitien pour publier gratuitement tout ce que vous voulez vendre
Pourquoi s’en veut-on au Président Jovenel Moise par Arnold B. Toussaint

Pourquoi s’en veut-on au Président Jovenel Moise par Arnold B. Toussaint

_93815085_eb6014fd-f408-4663-8d0f-286fea4209c6Après des élections qui se sont étirées sur près de deux ans dans des conditions les plus difficiles et deux mois après l’investiture du Président Jovenel, il est plus qu’urgent que la nation remette les pendules à l’heure. En ce sens, il est à propos de rapporter ces mots de Mirlande Manigat : «  …mises à part les contingences humaines de la vie et de la mort naturelle, être Président d’Haïti n’aura pas été une fonction de tout repos. » En vérité, un homme ou une femme doit être courageux  pour vouloir assumer le lourd fardeau de responsabilité crucifiant du pouvoir dans l’Haïti d’aujourd’hui où la corruption, l’incivilité et l’indécence servent de toile de fond à tous les niveaux. 

Une ascension qui dérange

Depuis son arrivée au Palais National le 7 février denier, le Président Jovenel Moise se retrouve en équilibre sur une corde raide pour continuer à tenir haut et allumé le flambeau de l’espérance pour un peuple en plein désarroi. Désastre écologique. Ruralisation galopante du milieu urbain. Un pays saigné à blanc par l’émigration. Une économie anémiée. Une misère physique et psychique abjecte. Face à cette déchéance sans échéances, le Président  en bon architecte de l’espoir s’attaque à une CORRUPTION qui gangrène les moindres interstices de la société. Tout ceci chevillé à une situation de bassesse extrême dans les comportements politiques de contradictions, de conflit, d’intérêts mesquins, d’indécence et de méchanceté. D’où une société qui ne tient que des discours creux et qui engendre à chaque fois ’’menm vye koze yo’’  pour répéter l’illustre Maurice Sixto.

Ainsi le président fraichement élu continue à être l’objet d’attaques de toute sorte vu qu’il symbolise une Haïti régénérée en voie de recouvrir sa souveraineté. Tout a été ourdi et concocté pour empêcher son ascension à la première magistrature du pays. D’abord, un dossier de blanchiment d’argent a été monté de toutes pièces par ces mauvais perdants qui se mettent en porte-à-faux à toute tentative de dénouement de cette sempiternelle crise. Et pour comble, même sa vie a été menacée à l’Arcahaie ce vendredi 7 avril 2017, date qui rappelle étrangement la mort de l’un des fondateurs de la patrie à Fort de Joux : Toussaint Louverture.  Un acte terroriste et de sédition que l’Etat doit réprimer avec la plus grande rigueur. La législation haïtienne est précise selon l’article 4 alinéas 3 de la loi du 14 novembre 2013 sanctionnant le blanchiment de Capitaux et le Financement du Terrorisme: «Acte terroriste : Tout acte destiné à provoquer le décès ou des blessures corporelles graves à un civil ou toute autre personne ne prenant activement part à des hostilités dans une situation de conflit armé, lorsque l’acte, par nature ou son contexte, a pour but d’intimider ou de contraindre un gouvernement ou une organisation internationale à commettre ou à s’abstenir de commettre un acte quelconque. » . La grande presse locale a banalisé cet acte terroriste dans des glissements sémantiques volontaires alors que des dirigeants de  paysétrangers accordent toute l’importance nécessaire à l’événement jugé d’extrême gravité et, de ce fait, ne cessent de communiquer avec le Président Moise en signe de solidarité. Honte à la presse ! Donc le statuquo dans sa  ‘’zone de confort ‘’ ne ménage pas les moyens pour paralyser Jovenel, le petit paysan du Trou-du-Nord, dans son élan de  proposer des solutions réalistes qui, en perspective, permettraient de trouver des alternatives viables

L’arrêté qui dérange

Coincé entre la léthargie d’une société inhibée et le principe du respect des promesses électorales, Jovenel Moise doit faire le choix d’évoluer dans la logique de la sauvegarde des intérêts supérieurs de la nation haïtienne dans son essence permanente et temporelle. Le Président a frappé la table du poing pour dire : Halte-là et il se veut être le chantre de la rupture avec l’indécence de l’irresponsabilité. Trop de contrastes dans ce pays où l’abondance et la pénurie évoluent main dans la main. Ce qui conforte les experts en démagogie dans l’exécution de leurs basses et viles œuvres. Ce fameux arrêté du 03 Avril 2017 qui limite le train de vie de l’Etat Haïtien dérange et réveille les vieux démons d’une République prise en otage. Un arrêté qui met fin aux activités inutiles mais dispendieuses des grands commis d’un Etat haïtien visiblement effondré. Per Diem recalculé à la baisse. Utilisation rationnelle des véhicules du service de l’Etat. Possibilité pour les agents de la fonction publique de s’acheter un véhicule. Tant de décisions qui permettront à l’Etat haïtien d’économiser  Dix milliards de gourdes et du même coup agrandir le parc automobile national. Le Président et son équipe estiment que le temps presse alors que les partisans du chaos veulent persister dans la cocasserie traditionnelle. Le peuple haïtien patauge dans une misère abjecte qui nécessite une redistribution décente , équitable du peu qui reste de la richesse nationale.

La volonté manifeste du président Jovenel de s’en prendre au statuquo peut lui coûter sa vie. Une question : est-il prêt à affronter cette cohorte de nihilistes ? Sachez, Mr le Président, que la nation vit le temps des risques car l’ennemi aux aguets. La cité de Catherine Flon a failli être le théâtre de l’assassinat du Président Jovenel Moise, d’un crime organisé par les fossoyeurs de la République qui ne rêvent que d’exécuter leur macabre dessein de suicider la terre haïtienne. Ces fractions politiques et sociales associées à des mains occultes et étrangères livrent une bataille meurtrière à tout renouveau qui pointerait à l’horizon non parce qu’elles sont porteuses d’idées nouvelles correspondant aux revendications qui auront provoqué le changement mais tout simplement qu’elles veuillent créer, une fois de trop, une occasion d’anéantir les espérances de toute une nation à leur seul bénéfice : nihilistes, imposteurs, opportunistes, destructeurs sont-ils…

 

Conclusion

Cette fois-ci, la souris ne mangera pas le chat. Les rêves que Jovenel a construits durant sa longue campagne seront concrétisés au dam de ceux-là qui veulent garder les couches les plus défavorisées engluées dans cette misère joyeuse et cette déchéance morale organisées par un petit groupe de corrupteurs. A présent, la nation prend note qu’elle doit s’atteler à la tâche primordiale et urgente de ne pas s’attaquer uniquement aux corrompus  mais de trouver également l’adresse exacte des corrupteurs. Faisons écho à Alain Turnier qui a publié :’’Quand La nation demande des comptes’’ aux fins que toute la population se tienne debout comme un seul homme derrière Jovenel Moise qui annonce déjà les couleurs.

Arnold B. Toussaint   

Marie-Kistcha « MUTCHI » OBAS
Psychologue – Entrepreneure
Présentateure de Télévision
Consultante en Mondialisation
Femme Politique
+(509) 3945-8696
moutchiobas@gmail.com
« Les liaisons sociopolitiques sont indispensables à la mondialisation« 

Site internet Haitien pour publier gratuitement tout ce que vous voulez vendre
Previous FRANÇOIS DUVALIER : son patrimoine criminel en TÉMOIGNAGE
Next [ IMAGE] DIEUDONNE LUMA ÉTIENNE offre son MILLION ( pascal ) pour la SANTÉ de son PEUPLE

Vous pouvez aussi aimer

Politique 0 commentaire

Rotchild Francois Jr jete l’éponge : demission volontaire ou forcée par l’opinion publique

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Rotchild François Jr remet sa demission. Victime des moqueries et d’humiliation du chef de l’Etat ,qui l’a présente au Champs de

Politique 0 commentaire

[ PHOTO] Cap-Haïtien : pourquoi le nouveau maire va échouer ?

 «l’homme aux abords  du pouvoir n’est pas toujours l’homme au pouvoir ». Qui n’a jamais entendu cet adage ?  . Ceci dit vrai si et seulement si la politique est la seule

Politique 0 commentaire

Assassinat d’un membre de la PHTK

  Port-au-Prince, le mardi 9 février 2016.- La Plateforme PHTK est révoltée après l’assassinat ce soir, de son ancien candidat à la Députation pour la commune de Desdunes, Monsieur Yonel

0 commentaire

Aucun commentaire

Vous pouvez être le premier Commentez cet article

Laisser un commentaire